Blog

Mieux gérer les travailleurs en intérim

Les travailleurs en intérim sont de plus en plus présents dans la Grande distribution, et on comprend facilement pourquoi : avec une plus grande flexibilité, ils répondent très bien à la demande d’un milieu caractérisé par un important turn-over. Mais malgré les avantages que l’intérim offre, il reste des inconvénients non négligeables. L’un d’eux est la formation nécessaire pour rendre opérationnel un nouvel employé : avec le renouvellement constant de l’effectif, cela peut vite devenir une charge de travail conséquente pour le ou la manager caisse. C’est là qu’entrent en jeu les solutions en back-office. 

Le but premier de ce genre de solution est d’automatiser la gestion d’espèces. Par conséquent, les actions effectuées par les hôtes ou hôtesses de caisse, telles que le rechargement de leur caisson, sont  grandement accélérées et surtout, simplifiées. Et lorsqu’on essaie de former quelqu’un rapidement, quoi de mieux qu’une solution automatisée intuitive et simple d’utilisation ? Dès l’instant où le processus de rechargement et de vidage de la caisse est automatisé, intégrer de nouveaux membres à l’équipe devient une simple formalité. En plus de prévenir les erreurs de comptage.

Etant donné que la machine compte ce qu’on dépose et ce qu’on retire, on peut savoir précisément s’il y a eu des écarts de caisse entre le début et la fin de la journée. Une fonctionnalité utile quand de nouvelles personnes viennent d’arriver, sans qu’on sache totalement si elles savent correctement traiter les espèces qu’elles manipulent toute la journée. On évite ainsi certaines erreurs humaines de comptage et on peut également construire une relation de confiance avec les employés temporaires.

Le but premier de ce genre de solution est d’automatiser la gestion d’espèces. Par conséquent, les actions effectuées par les hôtes ou hôtesses de caisse, telles que le rechargement de leur caisson, sont  grandement accélérées et surtout, simplifiées. Et lorsqu’on essaie de former quelqu’un rapidement, quoi de mieux qu’une solution automatisée intuitive et simple d’utilisation ? Dès l’instant où le processus de rechargement et de vidage de la caisse est automatisé, intégrer de nouveaux membres à l’équipe devient une simple formalité. En plus de prévenir les erreurs de comptage.

Etant donné que la machine compte ce qu’on dépose et ce qu’on retire, on peut savoir précisément s’il y a eu des écarts de caisse entre le début et la fin de la journée. Une fonctionnalité utile quand de nouvelles personnes viennent d’arriver, sans qu’on sache totalement si elles savent correctement traiter les espèces qu’elles manipulent toute la journée. On évite ainsi certaines erreurs humaines de comptage et on peut également construire une relation de confiance avec les employés temporaires.

Avoir un groupe de personnes à gérer, dont certaines qui sont nouvelles, signifie avoir peu de temps pour leur apprendre et leur montrer les subtilités du métier, comme la relation client. Les solutions de back-office sont également faites pour ça. En automatisant la gestion des espèces, le ou la manager caisse a plus de temps pour s’occuper de ce qui importe vraiment : vendre des produits, s’occuper des clients et former les derniers venus. En économisant du temps sur le comptage et le recomptage de l’argent grâce aux solutions ARCA, intégrer les derniers intérimaires en date devient plus accessible et permet de gérer plus efficacement leur formation.